Please use this identifier to cite or link to this item: https://repositorio.uca.edu.ar/handle/123456789/2332
Título : Una relectura de la noción de bien común y su relación con la economía
Autor : Groppa, Octavio 
Palabras clave : BIEN COMUNECONOMIAFILOSOFIA DE LA ECONOMIAETICAPENSAMIENTO SOCIALCRISTIANISMO
Fecha de publicación : 2014
Editorial : Centre de recherche en éthique. Université de Montreal
Cita : Groppa, O. (2014). Una relectura de la noción de bien común y su relación con la economía [en línea]. En Éthique et Économique/Ethics and Economics 11(2). Disponible en: https://repositorio.uca.edu.ar/handle/123456789/2332
Resumen : Abstract: The notion of common good is frequently used in a broad or vague sense. Actually, it is a complex concept which is hard to define. Having been born in a classical era, many authors think it is attached to (and dependent on) a metaphysical mindset which will never be assumed again. To those scholars, the very concept should be abandoned from the standpoint of a modern political or social scientist. In this context, the goal of this work is to offer a reinterpretation of the notion for our times. We revise its origin in the thought of Aristotle and Aquinas, as well as its path in some modern catholic philosophers, such as Rosmini, Taparelli and Pesch. Then, a summary of some contemporary trends related to the issue is offered, namely, the Discourse Ethics, the Capabilities Approach or the Civil Economy. The final section explains the main features of Bernard Lonergan’s treatment of the matter. His notion of good of order and his definition of the structure of the good are presented, ending with some notes on the conditions that an economy should meet to enable an effective realization of the common good, which he developed in his economic writings.
Résumé: La notion de bien commun est souvent utilisée dans un sens large ou vague. En fait, il s'agit d'un concept complexe qui est difficile à définir. Il est né dans une époque classique. De nombreux auteurs pensent qu'il est attaché à (et dépendant de) un état d'esprit métaphysique qui ne sera jamais assumé à nouveau. Pour ces chercheurs, le concept même devrait être abandonné d’un point de vue scientifique, politique ou social moderne. Dans ce contexte, l'objectif de ce travail est de proposer une réinterprétation de cette notion pour notre époque. Nous révisons son origine dans la pensée d'Aristote et Thomas d'Aquin, ainsi que sa lignée chez certains philosophes catholiques modernes, tels que Rosmini, Taparelli et Pesch. Ensuite, un résumé de certaines tendances contemporaines liées à la question est offert, à savoir, l’éthique du discours, l'approche par les capacités ou l'économie civile. La dernière section décrit les principales caractéristiques de la question chez Bernard Lonergan. Sa notion de bien de l’ordre et sa définition de la structure du bien sont présentés. Nous terminons par quelques propos sur les conditions que doit satisfaire une économie pour permettre une réalisation effective du bien commun, tel que développé dans ses écrits économiques.
URI : https://repositorio.uca.edu.ar/handle/123456789/2332
Disciplina: ECONOMIA
Derechos: Acceso Abierto
Appears in Collections:Artículos

Files in This Item:
File Description SizeFormat
relectura-nocion.pdf161,78 kBAdobe PDFThumbnail
View/Open
Show full item record

Page view(s)

59
checked on Mar 4, 2021

Download(s)

8
checked on Mar 4, 2021

Google ScholarTM

Check



This item is licensed under a Creative Commons License Creative Commons